Cinéma

Mes 5 films préférés de l’année 2017 (Get Out, Baby Driver, … )

Clément Castel
Written by Clément Castel

#1 – Get Out

J’avais perdu foi en les films d’horreur. Ces films étaient toujours sur un même modèle et il n’y avait plus aucune innovation de la part des réalisateurs, ça en devenait lassant …
Get Out arrive à une période difficile, mi-juin est – pour moi – une période où les gens préfères aller voir des films d’actions / comédie plutôt que des films d’horreurs. Je suis allé le voir au cinéma. Pour tout vous dire, j’ai découvert ce film en voyant sa bande annonce un matin sur une pub youtube en déjeunant. J’ai été impressionné par le jeu d’acteur de Daniel Kaluuya alias Chris. Le scénario était déjà intéressant et je me suis décidé à aller le voir le soir même au cinéma, après les cours. C’est rare qu’en voyant une bande annonce, une telle envie m’arrive de voir le film et une fois sorti du cinéma j’étais choqué de ce que je venais de voir. Jamais un film d’horreur / Thriller m’avait subjugué à ce point. Si vous ne l’avez pas encore vu, ou si vous n’aimez pas habituellement les FH, regardez le immédiatement. Il est vraiment incroyable.

//dans le même genre cette année, j’ai vu le film Grave, film d’horreur français qui tient son lot d’originalité

 

 

#2 – Baby Driver

Je m’intéresse rarement aux bandes sons, mais là c’était excellemment bien mené. Le film est réalisé par Edgar Wright alors soit on aime, soit on aime pas. Avec lui, pas de juste milieu du fait qu’il soit dans son monde à part (c’est lui qui a réalisé Shaun of the Dead et Scott Pilgrim). Le film est porté par la musique, qui rythme l’histoire. Dans certains films, la bande son est quasi-absente pour laisser place aux images, ici c’est l’inverse la bande son est omniprésente. La bande son influence beaucoup ma façon de voir un film et là elle m’a captivée. Je ne connaissais pas l’acteur avant, Ansel Ergot alias Baby et il rentre bien dans le rôle ce qui rajoute de la profondeur au film.

Au final, Baby Driver est un très bon film, les images sont belles, la bande son est excellente et la réalisation est bonne … Que demander de plus ?

 

 

#3 – Star Wars VIII

Pour éviter de spoil, je me contenterai de dire: Surprenant

#4 – Valérian et la Cité des mille planètes

Le film a beaucoup déplu en Amérique mais plu en Europe. Je fais parti des personnes l’ayant aimé. J’ai vu peu de films de Sciences-Fiction cette année et celui-ci m’a marqué. Luc Besson l’a dit, c’était le film qu’il a voulu faire toute sa vie et pour moi c’est réussi. A sa sortie au cinéma, j’ai découvert que le film se basait sur les BDs, je me suis donc lancé dans la lecture de ces dernières. (Comme The Handmaid’s Tale, lorsqu’une oeuvre est basée sur une autre j’aime bien lire/voir l’oeuvre originale avant).

Après lecture des BDs, j’ai donc logiquement vu le film … Mon avis était mitigé. Je m’attendais à voir un film sur l’histoire de Valérian, hors ici, on a une présentation du monde de Valérian plus que de l’histoire en elle même. Cette présentation est très réussie, la qualité vidéo est folle (au cinéma ça doit être incroyable). Malheureusement l’histoire a été mise de côté j’ai l’impression car elle ne m’a pas retenu. Les 40 / 50 premières minutes étaient super et après j’avais envie de dire: Luc, pourquoi ? Le départ avec la présentation des races et l’introduction était très bien, pourquoi avoir changé en cours de route ?

Ceci dit, ça reste un très bon film, qui m’a donné l’envie de découvrir le monde de Valérian (et Laureline) qui est si cher à Luc Besson.

 

 

#5 – Dunkerque

Si vous n’aimez pas ce que fait Christopher Nolan, ne regardez pas. Je dis ça parce que ce film est vraiment un Nolan à 100%. Je n’avais pas fait attention à qui était le réalisateur quand j’ai téléchargé le film mais lorsque j’ai vu son nom à la fin ça ne m’a clairement pas choqué. Les images sont superbes, la réalisation est 10/10 mais le scénario est pauvre, bien que les acteurs soient bons. Raconté la retraite des anglais en juin 40 n’avait pas été fait auparavant – ou du moins ça fait longtemps-. Le choix de la timeline m’a intéressé car l’histoire se passe à 3 endroits en trois temps: Sur Terre durant 1 semaine, en mer pendant 1 jour et en avion pendant 1H (du au maximum de carburant que les avions emportaient à l’époque). Il n’y a pas vraiment eu de longueurs mais le film est en soit long par le manque de scénario. Une fois de plus Christopher Nolan a fait du Nolan, la recette qui marche: de belles images avec un scénario bâclé. Les dialogues sont littéralement inexistants, le script devait tenir sur 3 pages maximum.

Pour finir, Dunkerque est pour moi un chef d’oeuvre de réalisation. Au final ce n’est pas à de l’audio-visuel qu’il faut s’attendre mais uniquement du visuel car malgré l’absence de texte, on reste accroché à l’histoire tout le long.

Leave a Comment